Le circuit-balade des Chasseurs ardennais à Bodange

Plongez au cœur de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale grâce à ces circuits-balades en France et en Belgique. Une expérience instructive et riche en émotions, pour parcourir les événements du passé tout en découvrant des paysages naturels impressionnants. Pour tout le monde et toutes les distances!

À la découverte de leur histoire

Le 10 mai 1940, les Chasseurs ardennais se battent contre les Allemands à Bodange. On se plonge dans cette bataille pleine de rebondissements grâce au circuit de 5 panneaux dans la province du Luxembourg en Belgique.

Les Chasseurs ardennais sont une unité d’élite. Leur signe distinctif : un béret basque vert orné d’une hure de sanglier.

Debout sur la frontière Aux flancs des noirs coteaux, Voici, la troupe altière qui veille sans repos. Devant la menace le chasseur fait face, Et lutte et lutte un contre trois et lutte un contre trois”.

Extrait de la Marche des Chasseurs Ardennais

Une périple en 5 étapes

Le premier panneau présente l’alerte générale à Bodange. Les Chasseurs font exploser un pont pour empêcher l’avancée des Allemands. Tous les événements sont décrits sur le deuxième panneau. Un deuxième peloton positionné sur la colline appelée « Stein » affrontent les envahisseurs qui attaquent depuis l’autre rive. Pour plus d’informations sur cette résistance, on se rend donc au troisième panneau!

© Land of Memory

Ensuite, on découvre les abris construits à partir de 1933 par Devèze, Ministre de la Défense. Les fortins de Wisembach eux servent de leurre pour piéger les Allemands. Ils les contournent en les pensant occupés. Découvrez l’histoire complète sur le quatrième panneau.

Finalement avec le dernier panneau on découvre la fin des combats à Bodange. L’avancée de l’armée allemande oblige finalement les Chasseurs ardennais à se replier. Ainsi, ils sont forcés de se rendre, mais leur résistance a ralenti fortement la progression allemande. Les Allemands envahissent donc la ville, et occupent les maisons.

Quand ils n’ont plus eu de résistance, les Allemands ont investi le village et sont montés dans toutes les maisons. Notre maison était un Gruyère: le mur éventré laissait voir l’armoire à deux corps qui n’avait pu retenir son contenu.

Léonie Feller, 5 ans en mai 1940

Informations pratiques

Adresse
Pays Belgique
Retour à tous les sites