La découverte de la Grosse Bertha

Fort de Loncin
On a fait la rencontre d'une terrible meurtrière. Sans pitié, la Grosse Bertha fait des ravages.

En août 1914, le Fort de Loncin subit pendant plusieurs jours des bombardements incessants de l’ennemi allemand. Le fort est le théâtre d’un massacre inédit. En cause, l’utilisation des machines d’artillerie allemande de gros calibre encore méconnues, surnommées Grosses Bertha. Déjà présents lors de l’attaque du Fort de Pontisse, les obus de 42 cm caractéristiques de la Grosse Bertha font des ravages à Loncin. D’une portée maximum de 12 500 mètres, les obus déclenchent l’explosion de 12 tonnes de poudre conservées dans le cœur du fort. Celui-ci s’effondre, ensevelissant immédiatement 350 des 550 soldats de la garnison.

Le site est donc devenu une nécropole. Seulement 17 hommes sortent vivants, le reste des soldats sont morts sur place. Malgré tout, le Fort de Loncin est le seul des forts défendant Liège à ne pas s’être rendu. Aujourd’hui c’est un vestige primordial de la Première Guerre mondiale car il s’agit d’un des seuls lieux où l’on peut encore observer des pièces d’armements d’époque.

Découvrir d'autres sites de mémoire

Retour à toutes les anedoctes

Partager
votre témoignage

Vous avez des informations sur des événements vécus par votre famille pendant l'un des deux grands conflits mondiaux? En transmettant votre témoignage, vous enrichissez notre rubrique "s'inspirer des héros".

Je témoigne

Suivez la communauté Land of Memory