Le massacre de Malmedy

Monument à la mémoire des soldats américains à Baugnez.
"Leur haine de l'ennemi était telle que j'avoue ne pas toujours pouvoir les contrôler. À Malmedy, il y a eu, sans aucun doute, quelques excès."
Joachim Peiper - Officier SS

Un crime de guerre au cœur de l’hiver

Le massacre de Malmedy, ou massacre de Baugnez, est un crime de guerre commis en décembre 1944 par une unité allemande, le Kampfgruppe Peiper.

L’officier SS Joachim Peiper menait ce groupe. Il avait pour mission de prendre les ponts de la Meuse aux environs de Huy. Malgré un début de campagne laborieux à cause des troupes américaines, Piper réussit à suivre son itinéraire. Plusieurs attaques mortelles sont rapportées à la suite du passage du Kampfgruppe. Le 17 décembre, l’unité croise un convoi américain au carrefour de Baugnez, à quelques kilomètres au sud de Malmedy (BE). Les soldats allemands ouvrent le feu et, faute d’artillerie lourde, les soldats américains sont dans l’obligation de se rendre.


Dans la journée, dans des circonstances floues, les soldats allemands tirent sur les prisonniers américains, commettant ainsi un crime de guerre. Quelques survivants parviennent à s’échapper et à rejoindre les lignes alliées. Ce n’est que le 14 janvier 1945 que les Américains peuvent dégager les corps des victimes, recouverts de neige.


D’autres massacres de prisonniers américains sont encore rapportés les jours suivants. Enfin, les 18 et 19 décembre 1944, le groupe commet des massacres entraînant la mort de plus de 100 civils.
On appelle cet évènement « massacre de Malmedy», bien que la ville n’ait jamais été atteinte. Ce crime de guerre a fait l’objet d’un jugement rendu par le tribunal militaire de Dachau lors d’un procès tenu en 1946.

Découvrir d'autres sites de mémoire

Retour à tous les sujets