1942, une grève meurtrière au Luxembourg

Monument national de la grève à Wiltz
Tous les ans, la grève de 1942 est commémorée le 31 août par le chef de l'État et des représentants du gouvernement.

Le 10 mai 1940, le Luxembourg est officiellement placé sous occupation allemande. Le peuple luxembourgeois doit se comporter comme allemand. De fait, l’utilisation d’une autre langue est interdite. Il s’agit d’un bon exemple de politique de germanisation intense menée par les autorités. En août 1942, le gouvernement annonce que tous les Luxembourgeois ayant entre 18 et 22 ans seraient enrôlés de force dans la Werhmacht afin de participer à la lutte contre les Alliés.

Cette annonce déclenche une vague massive de protestations. La principale expression de ce refus est la mise en place d’une grève généralisée contre le régime nazi. Des résistants distribuent des tracts, le bouche à oreille fait son effet. Ainsi, l’ensemble des travailleurs des villes industrielles luxembourgeoises sont prévenus du mouvement. Tous les corps administratifs sont bloqués: agriculture, industrie, structures de l’enseignement… Les élèves sont tenus à l’écart des écoles et les enseignants refusent de donner cours.

La grève contre le régime nazi du Luxembourg provoque une répression allemande particulièrement violente. Nombreux sont les chefs grévistes à être arrêtés et déportés en camps de concentrations ou fusillés. Un Allemand vivant au Luxembourg et partisan de la grève est décapité car considéré comme traître. Les familles des grévistes sont capturées et déportées en camps de travail dans des conditions particulièrement pénibles. Certains enfants sont même séparés de leurs parents. Ils partiront en camps de rééducation… Tous les ans, la grève est commémorée le 31 août par le chef de l’État et des représentants du gouvernement.

Découvrir d'autres sites de mémoire

Retour à toutes les anedoctes

Partager
votre témoignage

Vous avez des informations sur des événements vécus par votre famille pendant l'un des deux grands conflits mondiaux? En transmettant votre témoignage, vous enrichissez notre rubrique "s'inspirer des héros".

Je témoigne

Suivez la communauté Land of Memory