Un allemand parmi les tombes américaines

Cimetière américain Neuville-en-Condroz
Les héros de guerre ne sont pas que de courageux soldats alliés. Des hommes et femmes héroïques figurent également parmi les civils allemands.
Kurt Gruber
Kurt Gruber

Il existe une tombe insolite parmi les stèles des nombreux soldats américains inhumés à l’Ardennes American Cemetery and Memorial: celle d’un civil allemand. Comment, et pourquoi, un civil allemand est-il honoré parmi des combattants américains? L’histoire ne se rappelle pas toujours suffisamment que, parmi les habitants des pays agresseurs durant la Seconde Guerre Mondiale, tous n’étaient pas partisans des régimes en place.

Avant l’arrivée au pouvoir du parti nazi, Kurt Gruber était membre d’un syndicat de travailleurs des mines de charbon dans la région industrielle de la Ruhr. Ce syndicat était affilié au Parti communiste allemand. Durant les années qui précèdent l’élection d’Hitler au poste de chancelier, les affrontements publics entre membres des Sturm Abteilungen nazies et les membres du Parti communiste étaient fréquents. À partir de 1933, la situation des membres de partis d’opposition au gouvernement dirigé par les nazis devient critique. Le risque d’être arrêté ou éliminé discrètement était permanent. Comme nombre de ses camarades, Kurt Gruber se réfugie à l’étranger.

L’épopée de Kurt Gruber

Au terme d’un long périple à travers la Tchéquie puis la Pologne, avec la menace nazie sur ses talons, il finit par s’installer au Royaume-Uni. Là-bas, il retrouve d’autres membres des partis interdits par Hitler. Ces allemands exilés en 39-45 se réunissent au sein d’un groupe appelé « Comité National pour une Allemagne Libre » (NKFD). En 1944, les efforts de guerre contre l’Axe atteignent leur paroxysme. La nécessité de trouver de nouvelles sources de renseignements stratégiques fiables se fait sentir au sein des forces alliées. Les services secrets américains (Office of Strategic Services ou OSS) approchent certains membres du NKFD et leur font part de ce besoin.

Parmi les missions dont pourraient être chargés les volontaires issus de ce mouvement, l’une était particulièrement audacieuse et dangereuse. La mission TOOLS (outils) consistait à les renvoyer en Allemagne, dans leur région d’origine. Le but était qu’ils collectent des informations concernant les mouvements de troupes, les stocks de produits de première nécessité, l’état du réseau de transports, l’effet des bombardements alliés sur le moral de la population et la production des industries de guerre, et nombre d’autres données d’importance stratégique ou tactique. Les agents sont formés à cette mission, et parachutés individuellement ou par paires dans les zones concernées. Kurt Gruber est l’un des courageux volontaires parmi les allemands exilés en 39-45, prêts à sacrifier leur sécurité et à s’exposer au risque d’être démasqués par d’anciennes connaissances. Par ailleurs, il aurait pu être tué sommairement par le régime en place.

 

Une mission périlleuse

Ces missions sont majoritairement des succès, mais Kurt a moins de chance que ses camarades. Le 19 mars 1945, un parachutage plusieurs fois ajourné est programmé en urgence. L’avion fourni à l’équipage sortait d’une révision incomplète. Il avait reçu un système de guidage pour le vol à basse altitude qui diffère de celui habituellement utilisé. Malgré les fortes réticences du pilote et du navigateur, le vol est ordonné. Il n’atteint jamais sa destination. L’accident cause la mort de Kurt Gruber, de trois aviateurs chevronnés (1er Lieutenant Oliver Emmel, Major John Walsh et Major Edward Tresemer) et d’un Sergent du Corps des Marines, Frederic Brunner. Il était lui aussi un agent entraîné et qualifié, membre de l’OSS et vétéran d’autres missions.

Kurt Gruber, le Major Tresemer et le Platoon Sergeant Brunner reposent tous les trois au cimetière américain de Neuville-en-Condroz aujourd’hui.

Découvrir d'autres sites de mémoire

Retour à toutes les anedoctes

Partager
votre témoignage

Vous avez des informations sur des événements vécus par votre famille pendant l'un des deux grands conflits mondiaux? En transmettant votre témoignage, vous enrichissez notre rubrique "s'inspirer des héros".

Je témoigne

Suivez la communauté Land of Memory