Cimetière franco-allemand de Maissin

Cimetière de maissin.
Le cimetière de Maissin rend hommage aux Français et aux Allemands disparus à la Bataille des Frontières. Et plus particulièrement aux Bretons, tombés nombreux dans les premiers affrontements de la Grande Guerre.

Un cimitière franco-allemand de la Bataille des Frontières

Tombes de 1459 français inconnus.

Durant l’été 1914, les troupes allemandes et françaises se battent autour d’une douzaine de localités du sud de la Belgique. Parmi les nombreux affrontements, ceux du 20 au 24 août 1914 sont entrés dans l’histoire comme les combats les plus sanglants. La France perd plus de 130 000 hommes en Belgique, dont plus de 20 000 morts en Ardenne et en Gaume.

À Maissin, les soldats sont originaires de Bretagne, mais aussi de Vendée, de Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire. Les soldats allemands venaient de la Hesse, dans le centre ouest de l’Empire.

Côté civils, une dizaine d’habitants sont tués, d’autres sont blessés, beaucoup ont fui et 75 maisons sont incendiées.

Tombes au cimetière de Maissin.
Monument au cimetière de Maissin.

Le cimetière porte le nom de Pierre Massé, ancien combattant du 19e régiment d’infanterie de Brest. Poète breton, il fait parler le vieux calvaire :

Un cimetière est, en Belgique, devenu terre d’Armorique

Puisque nos enfants l’ont peuplé.

Je veux là-bas que l’on me dresse ;

Et tous les siècles de tendresse

En mon granit accumulé (…)

Et près de tous ceux qui reposent

Je deviendrai ces douces choses

Qu’on ne peut jamais oublier ;

Les invocations d’une mère,

Et l’ombre apaisante et légère

Qui tourne autour de nos clochers.

Informations pratiques

Adresse
Rue Commandant Henri Calvez 24
6852 Paliseul
Pays Belgique
Retour à tous les sites