Les combats au « Schumannseck »

Default 2000 x 600
La bataille au Schumannseck représente un combat acharné de la Seconde Guerre mondiale qui a duré plus de trois semaines. Opposant l’armée allemande aux Américains, c'est l’affrontement qui a fait le plus de pertes sur le sol luxembourgeois.

Des combats acharnés sur le sol luxembourgeois

Le 26 décembre 1944, la 3e Armée américaine du Général Patton entre dans la ville de Bastogne assiégée. Afin de briser l’encerclement, la 26e Division d’Infanterie «Yankee» est envoyée pour réaliser une percée au niveau du carrefour du « Schumannseck » et prendre à revers les troupes allemandes à l’est de Bastogne.

Mais les combats sont acharnés et les combattants américains n’atteignent le « Schumannseck » que le 30 décembre 1944. L’avancée est à nouveau stoppée par la défense tenace des soldats allemands retranchés dans les bois.

Le front est figé et, pendant plus de 3 semaines, les combats font rage. Attaques américaines et contre-attaques allemandes se succèdent dans la forêt ardennaise enneigée.  Les morts se comptent par milliers, victimes des combats au corps à corps, des tirs de mitrailleuses et du feu d’artillerie.

Ensuite, la liquidation de la poche de Harlange entraina la reddition de presque toute la 5è Division de parachutistes allemands. Il faudra attendre le 21 janvier 1945 que la ville de Wiltz soit libérée pour que les combats du Schumannseck soient finalement terminés.

Ces combats furent les plus meurtriers sur le sol luxembourgeois rappelant du point de vue tactique et densité des pertes la guerre d’usure de 1914-1918.

Découvrir d'autres sites de mémoire

Et plus d'informations...

Retour à tous les sujets