Une attaque insoupçonnée des forts de Liège

Fort de Lantin
Le Fort de Lantin est l'un des derniers à subir les bombardements. La garnison maintient sa résistance, parfois même privée d'accès aux toilettes, l'obligeant à sortir sous le feu ennemi...

Le Fort de Lantin fait partie des six petits forts qui défendent Liège. Il est l’un des derniers à subir les bombardement allemands. Il finit par se rendre le 14 août 1914, la garnison étant complètement épuisée.

Lors de l’édification de la Position Fortifiée de Liège, on n’avait pas imaginé que des attaques puissent être lancées depuis l’intérieur de la ceinture. En août 1914, les Allemands parviennent à s’introduire au centre-ville. Ils y disposent leurs batteries de tir, prenant les forts à revers. Ce type d’attaque des forts de Liège état insoupçonnée. Certaines parties de l’ouvrage deviennent ainsi inutilisables. Notamment, les toilettes situées à l’arrière accessible en traversant un fossé étaient dangereusement exposées! L’atmosphère pestilentielle qui s’ensuit contribue nettement au découragement de la garnison.

Le Fort de Lantin n’a pas été réarmé ni modifié. Aujourd’hui, il est donc encore possible de le visiter pour l’admirer dans son état originel, rare exemple inchangé d’architecture militaire de XIXe siècle.

Découvrir d'autres sites de mémoire

Retour à toutes les anedoctes

Partager
votre témoignage

Vous avez des informations sur des événements vécus par votre famille pendant l'un des deux grands conflits mondiaux? En transmettant votre témoignage, vous enrichissez notre rubrique "s'inspirer des héros".

Je témoigne

Suivez la communauté Land of Memory