La guerre des mines

Mine explosant en avant des positions françaises pendant la Première Guerre mondiale.
La guerre des mines est une pratique utilisée sur tout le front de 1914-1918. Elle a marqué à tout jamais certains paysages en Meuse.

Une pratique de la Grande Guerre

Vue d'artiste de l'établissement d'une mine sous une tranchée ennemie. Illustration du journal Le Miroir en 1915.
Vue d’artiste de l’établissement d’une mine sous une tranchée ennemie. Illustration du journal Le Miroir en 1915.

En Argonne, la butte de Vauquois a été éventrée de part en part. Les explosions de 519 mines et camouflets ont joué entre le printemps 1915 et le mois d’avril 1918. 

La plus grosse mine, chargée à 60 tonnes de Westfalit, a sauté le 14 mai 1916, tuant 108 soldats français.

D’autre part, sur les hauts de Meuse, la crête des Éparges a vu une des plus longues guerres des mines de l’Histoire. 

En effet, on compte près de 130 explosions de mines et de camouflets. Elles ont bouleversé le sol et les entrailles du terrain entre février 1915 et août 1918.

Aujourd’hui la Butte de Vauquois reste le seul site témoignant de ce type de combats dont on peut découvrir les souterrains de vie accompagné d’un guide et équipé d’un casque et d’une lampe torche.

La Crète des Eparges.
La Crète des Eparges.
Un entonnoir de mines sur la Crète des Eparges. Un entonnoir de mines.
Un entonnoir de mines sur la Crète des Eparges.

Découvrir d'autres sites de mémoire

Et plus d'informations...

Retour à tous les sujets