Le siège de Bastogne

Default 2000 x 600
Bastogne est l’une des villes phares de la bataille des Ardennes. Envahie en 1944 par les Allemands, elle est libérée trois semaines plus tard par le Général Patton et ses troupes.

Bastogne, ville phare de la bataille des Ardennes

À la croisée des principales routes ardennaises, Bastogne constituait une étape clef. Tant pour la reconquête par les Alliés des zones conquises que pour les Allemands dans leur tentative de briser les lignes américaines et britanniques en décembre 1944. 

Alertés le 17 décembre de l’attaque nazie, les parachutistes américains de la 101st Airborne Division se précipitent d’urgence dans la région de Bastogne. Ils ont pour but de stopper l’avancée des troupes du Reich et défendre les principales voies d’accès de la ville.

Entretemps, les blindés allemands débordent la ville par le nord et par le sud. Ils encerclent Bastogne et ses défenseurs. Et, alors que la pointe de l’attaque est arrêtée à Dinant, l’état-major d’Hitler décide de concentrer « l’effort principal » sur la prise de Bastogne. De ce fait, pendant près de 3 semaines, la ville est assiégée. Ainsi, la population se réfugie dans les caves et les abris.

Isolés de leurs bases arrière, les combattants américains tiennent leurs positions en dépit d’assauts très violents. C’est alors que les blindés du Général Patton arrive, libère la ville et reprend l’offensive vers l’Allemagne.

Découvrir d'autres sites de mémoire

Et plus d'informations...

Retour à tous les sujets