Musée régional d’Archéologie et d’Histoire

Default 2000 x 600
Un musée sur les guerres mondiales et la ville de Visé, la première ville martyre de la Grande Guerre. Installés dans un ancien couvent, nous plongeons dans la vie des habitants qui y ont vécu, la vie des tranchées, ou encore l'occupation des Allemands.

Un témoignage de l’histoire de Visé

Le musée régional d’archéologie et d’Histoire est un ancien couvent des Sépulcrines. De style Renaissance mosane, il a été reconstruit après la guerre 14-18.

Aujourd’hui, il s’agit d’un musée généraliste qui présente des collections touchant au patrimoine de la Basse-Meuse liégeoise. Il aborde principalement l’histoire de Visé, son évolution architecturale, son quotidien, ses savoir-faire, etc. Représentant la première ville martyre de la Grande Guerre, Visé a été fortement touché par le premier conflit mondiale. Une attention particulière est accordée à cette période dans le musée. Plusieurs objets témoignent de périodes clés. L’arrivée des Allemands et leur occupation, la vie quotidienne pendant la Première Guerre mondiale, la vie des tranchées, l’incendie de la première ville martyre, la libération de la région par les troupes américaines de la 30e division en 1944…

Découvrir l’histoire à travers des circuits

Mis en place par la Société Royale Archéo-Historique de Visé, il existe aussi un circuit pour les groupes intitulé « 14-18 : à la découverte de la Grande Guerre au nord de Liège ». Il raconte l’histoire de la tragédie de Visé du 4 août 1914 jusqu’à la reconstruction de la ville. Ce parcours mémoriel aborde l’arrivée des troupes allemandes, la résistance des soldats belges ainsi que la vie quotidienne à Visé au cours des quatre années de guerre.

Il s’agit d’un circuit de 120 km en autobus, accompagné d’arrêts et de visite ainsi que du visionnage d’un documentaire. Parmi les lieux emblématiques du circuit, le cimetière de Rabosée, où 500 soldats belges ont résisté à l’attaque de deux régiments allemands composés de 6000 hommes, de la nuit du 5 au 6 août. S’en suit, le Fort de Barchon, l’un des douze forts construits par le général Brialmont aux alentours de Liège. Le 8 août 1914, il est le premier à succomber face aux assauts des Allemands. Et pour finir, le Fort de Loncin, qui lui, est tombé le 15 août 1914, en raison de l’explosion d’un de ses deux magasins de poudre, laissant 250 soldats ensevelit sous le fort.

Le musée propose également un parcours mémoriel à faire seul, en famille ou en groupe. Un circuit à faire à pied grâce à 18 panneaux placés dans le centre-ville de Visé. Pendant le parcours, des témoins fictifs racontent l’histoire de Visé: l’incendie, l’occupation des Allemands, la déportation, l’après-guerre et la reconstruction de la ville… pour faire ressentir ce qu’il s’est réellement passé dans ce petit village en bord de Meuse.

Prêt à vivre l’expérience?

Quelques itinéraires touristiques en lien avec ce site

Informations pratiques

Adresse
Rue du Collège, 31
4600 Visé
Pays Belgique
Téléphone 00 32 (0)4 92 16 66 89
Retour à tous les sites