La Société des Nations

Photo prise à l
En 1920, afin de prévenir l'éclatement d'une seconde guerre, la Société des Nations voit le jour. Elle a pour but de favoriser les relations pacifiques entre les États.

Des relations pacifiques

Peu de temps après la ratification du Traité de Versailles, la Société des Nations (SDN) est créée en janvier 1920. Elle se veut une organisation internationale capable d’élaborer des solutions pacifiques aux conflits entre États. Cela est rendu possible par le biais de l’arbitrage et de la mise en place de sanctions collectives contre les récalcitrants.

Promue par le Président américain Woodrow Wilson, l’approche adoptée vise à favoriser la négociation collective plutôt que la diplomatie secrète.

Cependant, la Société des Nations ne disposait d’aucune force armée propre et de peu de capacités de coercition. De ce fait, elle dépendait exclusivement de la bonne volonté des grandes puissances pour l’application de ces résolutions.

En dépit de succès notables, la Société des Nations se retrouve dans l’incapacité de prévenir les agressions des pays de l’Axe (Allemagne, Italie et Japon) dans les années 1930.

Conférence internationale sur l'utilisation de l'espéranto à Genève en avril 1922.
Conférence internationale sur l’utilisation de l’espéranto à Genève en avril 1922.
La Société des Nations : Un résumé illustré. Genève, Société des Nations, 1920.
La Société des Nations : Un résumé illustré. Genève, Société des Nations, 1920.

Découvrir d'autres sites de mémoire

Et plus d'informations...

Retour à tous les sujets