Groupe d’éclaireurs belges 14-18: « la bande à Bonnot »

Default Anecdotes
Après différentes missions, ils réussirent à amener jusqu’à Loncin une auto et des gendarmes chargés de mettre en sûreté le « trésor de guerre » de la Position Fortifiée : 11 millions de francs-or!

La « bande à Bonnot » est un groupe d’éclaireurs formé le 6 août 1914 par le caporal Henri Polain de la 14e de Forteresse, et cinq camarades de la garnison du Fort de Loncin. Ils disposent d’une automobile réquisitionnée pilotée par son propriétaire, le ressortissant français Aimé.

À l’origine, ils sont chargés de maintenir contact et liaison avec les forts voisins de la rive gauche (Pontisse, Liers et Lantin d’une part, Hollogne et Flémalle d’autre part). Le petit groupe se voue ensuite à des coups de main nocturnes hardis sur les avant-postes allemands. Ils vont même jusqu’à pénétrer Liège et ramener à Loncin des armes, des casques, des chevaux pris à l’ennemi, ainsi qu’un prisonnier! Devant ce butin, le Dr. Bossy, médecin du fort, se serait exclamé « mais c’est la bande à Bonnot! » par allusion aux fameux « bandits en voiture » anarchistes qui avaient défrayé la chronique judiciaire française en 1912. Le surnom restera.

Par chance, les hommes de Polain étaient en mission à l’extérieur du fort lorsqu’il explose le 15 août. Après de nombreuses aventures, ils réussiront à rejoindre les lignes belges.

Découvrir d'autres sites de mémoire

Retour à toutes les anedoctes

Partager
votre témoignage

Vous avez des informations sur des événements vécus par votre famille pendant l'un des deux grands conflits mondiaux? En transmettant votre témoignage, vous enrichissez notre rubrique "s'inspirer des héros".

Je témoigne

Suivez la communauté Land of Memory