Fort de Vaux

Vue aérienne du fort de Vaux.
Point de départ de la Bataille de Verdun, le fort de Vaux reste l'un des symboles de combats des poilus animés par le sens du devoir. La visite du fort retrace l'histoire admirable du commandant Raynal et de ses hommes. Assiégés pendant 7 jours, ils luttent sans relâche jusqu'à être vaincus par la soif.

L’observatoire

Fort de Vaux
© Land of Memory

La construction du fort de Vaux se déroule de 1881 à 1884. Il sert d’observatoire pour surveiller le plateau du ravin de Vaux et la plaine de la Woëvre.

Au départ, le fort fait partie du premier secteur de la place forte de Verdun. Sa garnison est dotée d’une demi-compagnie d’infanterie, de deux sections de mitrailleuses, 52 auxiliaires de place forte, et 279 hommes.

Le 2 avril 1916, les Allemands prennent le contrôle du village de Vaux-devant-Damloup, mais le fort résiste. Du 2 au 7 juin 1916, les soldats français font face à la 50e division allemande. Mais les troupes, épuisées, doivent finir par se rendre. Cependant, les Allemands échouent à Verdun et abandonnent le fort à l’automne. Dans la nuit du 2 au 3 novembre 1916, sans combat, les troupes françaises libèrent le Fort.

Poste de commandement, infirmerie, poste de télécommunication, pigeonnier, casemate de Bourges… la visite du fort de Vaux nous permet de mieux comprendre les dures conditions de vie des soldats pendant le siège. Bombardé entre le 9 mars et le 7 juin 1916 par près de 8000 obus par jour, il conserve aujourd’hui un aspect particulièrement bosselé et témoigne de la violence des bombardements.

A la découverte d'autres sujets

Informations pratiques

Adresse
Vaux-devant-Damloup
55100 DOUAUMONT VAUX
Pays France
Téléphone 0033 (0)3 55 25 01 18

Et plus d'informations...

Plus de renseignements sont disponibles sur le site officiel.

Retour à tous les sites